Guimauve & Mikado

5 choses à savoir avant d’adopter un furet

Vous trouverez ici 5 informations à savoir sur le furet avant d’en adopter. Après cette lecture vous serez préparés et conscients des engagements à prendre auprès du furet, comme pour tout animal de compagnie.

Les furets sont des animaux de compagnie originaux et très attrayant ces dernières années. Or, il y a beaucoup d’abandon et ces animaux se retrouvent seuls ou maltraités. Cela est dû au fait que les furetons sont de véritables boules de poils très charmantes. Puis ils grandissent, sont délaissées et finissent par ne plus plaire à leur maîtres pour au final être abandonnés. 

Les furets méritent d’avoir une famille et un chez-soi chaleureux. Pour ce faire, il est important de sensibiliser les personnes pensant adopter un furet aux idées reçues et aux besoins du furet.

1) Les idées reçues sur le furet

Une des première chose à savoir sur le furet, et vous le savez probablement déjà, est qu’il est victime d’un grand nombre de préjugés.  

Que ce soit la fausse idée insinuant que le furet est un animal sauvage. Ou encore que cet animal possède un caractère agressif. Si vous décidez d’adopter un furet, vous devrez vous informer tout d’abord sur les idée reçues concernant votre futur compagnon.  

Pour plus de détails sur les différentes idées reçues à propos du furet, lisez notre article énonçant les différentes fausses idées sur le furet et démontrant leur fausseté.

Melman

2) Les coûts du furet avant et après l'adoption

Avant d’adopter un furet il est important de prévoir un budget pour couvrir les coûts de sa vie au quotidien. 

Tout d’abord, le coût à l’achat de votre furet peut varier en fonction du lieu où vous cherchez votre furet. Vous trouverez ces informations au point numéro 5 de cet article “Où adopter son furet?”.

Le budget pour accessoire à prévoir avant votre adoption est compris entre 25 et 150€ pour les gamelles, la litière, cage de transport, literie et harnais. 

Le prix de la cage varie aussi puisqu’elle peut être faite maison (environ 80€ pour le matériel. Autrement vous pouvez l’acheter en magasin et elle vous coûtera entre 150 et 400€. Cependant une option économique est de l’acheter d’occasion à un particulier car vous aurez un bon modèle dont le prix sera entre 30 et 150€. 

Bien entendu, la nourriture du furet doit aussi être intégrée dans votre budget. Elle vous coûtera aux alentours de 5 à 15€ par mois en fonction du régime de votre animal (croquettes, proies…)

Ensuite, la litière et son entretien au quotidien pour coûtera environ 5 à 12€ par mois pour les sac de litières. Celles-ci peuvent être végétales ou minérale pour chat.

Enfin, le coût initial des premières visites vétérinaires sera d’environ 90 à 190€ en fonction des vétérinaire. Ce coût couvrira les vaccin obligatoire contre la maladie de Carré (qui est mortelle pour le furet) et pour l’identification. Vous devez aussi compter dans les frais vétérinaire la castration du mâle (entre 40 et 90€) ou la stérilisation s’il s’agit d’une femelle (80 à 150€). 

Sachez aussi que le vermifuge et antipuce vous coûteront environ 45€ par an. De plus, des rappels seront à faire pour les vaccins comme la rage ou contre la maladie de Carré. 

3) Les engagements du maître après l'adoption

Le furet est un animal dont la durée de vie varie entre 7 et 10 ans. Il vous faut, en tant que maître responsable, savoir qu’adopter un furet est un véritable engagement auprès de votre animal.

Premièrement, votre engagement principal sera de consacrer du temps à votre furet et de l’éduquer. 

Comme tout animal de compagnie, vous devrez lui apprendre la propreté. Pour lui enseigner, vous pouvez placez votre furet ou fureton dans sa litière dès son réveil puis ne le laissez sortir que lorsqu’il aura fait ses besoins. Vous devez vous assurez qu’il vive dans un environnement sûr et propre. 

L’éducation se fera aussi par le jeu car un fureton , comme un chaton, peuvent mordre assez fort lorsqu’il viennent d’être sevrés. Le furet est un animal dominant par nature, il vous faudra vous montrer ferme et sûr de vous. D’autant plus que le jeu lui permettra de se défouler et de mieux vous connaître. 

Deuxièmement, il est important pendant les vacances de trouver un moyen de faire garder votre furet (avec idéalement quelqu’un qui a de l’expérience avec les furets) ou de l’emmener avec soi. Bien entendu les voyage en tente ou en caravane sont à interdire catégoriquement. En effet, les furets ne supportent pas la chaleur et ce séjour pourrait lui être fatale. 

Finalement, vous devrez aussi vous assurez que votre domicile est adapté au furet. Ce sont des animaux explorateurs et qui se faufilent dans beaucoup d’endroits. Il faudra donc être vigilant avec la fugue et ne pas le laisser seul lorsqu’une porte ou fenêtre est ouverte. 

4) Le rut, les chaleurs et la reproduction du furet

Vous devez être conscient et préparés pour les ruts ou chaleurs de votre furet.

Le rut du mâle se déroule de décembre à août, pendant cette période votre furet aura une odeur forte, un poil poisseux et sera assez excité. Après le premier rut vous pourrez le faire castrer. Gardez les mâles en rut séparés des autres furets, autrement il y aura un risque de blessures. 

Dans le cas des femelles, les chaleurs apparaîtront vers les 6 mois. Tout comme les mâles elles dégagent une odeurs plus forte et ont un poil moins doux voir poisseux. Le gonflement de la vulve débute alors et  vous aurez 15 jours pour décider si vous vous voulez la faire castrer ou non. Vous devez la faire saillir au bout de 3-4 semaines de chaleurs si vous ne la stérilisez pas ou elle risque une aplasie médullaire. 

Pour une reproduction saine, assurez vous que les parents n’ont aucun lien de parenté et qu’ils soient en bonne santé. La période de gestation dure entre 40 à 44 jours et une portée compte en moyenne 8 petits. Puis, le sevrage des jeunes furets dure environ 8 semaines avant qu’ils puissent être adoptés par une nouvelle famille. 

La loi réglemente la reproduction et l’acquisition des furets comme elle le fait pour les chiens et chats. Un maximum de 9 animaux par foyer et de 2 portées par an est autorisé. Au-delà de cette limite, il vous faudra avoir un certificat de capacité et de responsabilité civile du fait des animaux. 

Plusieurs fiches éducatives sur le site de notre association vous informeront sur  la stérilisation des femelles, les chaleurs avancée et l’aplasie médullaire, ainsi que la stérilisation du furet mâle. Plusieurs photos et vidéos vous illustreront ces sujets importants pour la santé de votre animal.

5) Où adopter son furet ?

Vous êtes décidés, vous vous sentez prêt à aller chercher votre furet, mais où donc aller ? Vous trouverez ci-dessous certaines choses à savoir en fonction de l’endroit que vous choisissez pour chercher votre furet. 

Un des lieux où vous pouvez adopter un furet est bien sûr les association de protection animale comme la nôtre, ou d’autres refuges ou la S.P.A. Vous y trouverez des furets de tous âges et les visites sont possible (et même obligatoire) avant l’adoption afin de vous présenter le mode de vie du furet et les soins à lui donner.

Les furets des refuges sont mis en quarantaine dès leur arrivée. Il sont observés pour savoir s’il y a un besoin de socialisation avant de déclarer l’animal apte à l’adoption. Les refuges vous demanderont en général un prix raisonnable qui correspondra aux soins vétérinaires effectués pendant la durée du placement en refuge. 

Si vous l’achetez chez un particulier (adulte ou bébé) il sera moins cher et éduqué. Le prix se situera entre 0 et 300€, il sera le plus souvent pucé, vacciné et stérilisé pour les adultes. 

Ensuite, dans un petit élevage familial vous pourrez acheter des furets au prix de 150-300€. Dans ce cas ils sont généralement pucés, vaccinés, vermifugés et bien sevré. 

Lorsque vous vous procurez un furet chez un chasseur, il vous coûtera 0 à 50€, mais ne sera généralement pas sociabilisé et donc plus agressif. Dans une animalerie ou chez un grand éleveur les prix varient entre 200-900€.

Bien que dans ces lieux ils seront normalement pucé et vacciné, il faut faire attention à la consanguinité dans les grands élevage. Puis dans les animaleries, les furets peuvent venir d’élevage en batterie et ne sont pas manipulés.